20070107

GINGERSNAPS-20070106



Ma très chère Maé-Anne,

Cette lettre a pour but de vous informer de la situation en terre de Sanfroix.

Suite à vos instructions, je me suis tout d'abord rendu en gare de Thiercelieux où je trouvai les voyageurs que vous m'avez demandé de guider sûrement en travers ces terres maléfiques; nous avons dû nous accommoder de trois diligences afin de transporter confortablement toutes ces gens et leurs bagages, mais cela rendit difficile ma tâche de les protéger. En fait, je suis au regret de vous informer que quatre d'entre eux n'ont pu se rendre jusqu'à Sanfroix.

Au détour du Cimetière des Inconnus, une meute nous est tombée dessus, le conducteur de la dernière diligence a perdu contrôle de ses destriers et ils ont plongé dans les abîmes du Ravin des Écorchés; nous n'avons pu nous assurer de leur mort, mais j'ai bien peur que les destinées du Marquis Paquet, de sa bien-aimée Julie, de la Duchesse Karine et de son compagnon Stéphane auront rencontré une mort bien affreuse, mais il m'est arrivé de me tromper. Je vous fais le serment que suite à l'envoi de cette lettre, j'irai personnellement m'acquitter de leur sort.

Cette attaque me laissa perplexe, et je crois que votre amant avait raison en croyant que le clan des loups-garous serait en discorde depuis la mort de leur chef; à part cette embuscade, qui bien que maladroite a fait son lot de victimes, le voyage s'est fait sans encombre jusqu'aux portes de Sanfroix.

Mais les âmes sont lugubres dans le village que vous avez laissé à lui-même; le soir même, le conseil était convoqué car une menace lycanthrope était encore à craindre. Non seulement les loups-garous rodaient dans les environs, mais aussi le grand frisé Jean-François s'est idiotement initié à la magie, et par sa bêtise a provoqué l'incarnation de trois diablotins nommés Kiki, Nelbo et Karou qui s'amusent depuis à troubler le sommeil des villageois, entre autre en déclenchant le télégraphe sans fil de Isa la sorcière. Il est à souhaiter que cette dernière trouve rapidement la formule afin de les renvoyer rapidement dans la tête de JF! :op

Cette nuit-là, nous avons repoussé facilement trois attaques, dont la première s'est soldée rapidement lorsque la bande s'est retournée contre elle-même. Lors de la deuxième attaque, le sort en a été jeté du couple d'entrepreneurs que j'avais escorté jusqu'au village lorsque la baronne Alessandra se révéla être une femme-loup; Nic ne put s'en remettre et pleura d'amour jusqu'à ce que son âme le quitte. Enfin, la princesse Stéphanie n'aura pu sauver Jacques son chevalier lors de la dernière tentative des lycanthropes, mais elle m'aidera à mettre fin rapidement à cette nuit démoniaque; la petite Mariloup n'aura trompé personne, car son nom l'aura malheureusement trompé! ;o)

Comme toujours lorsque je peux m'arrêter à Sanfroix, les villageois ont pu compter sur ma grande "sensibilité au spiritisme" - de kessé ? - afin de repousser les forces du mal.


P.S. : pour votre information, le docteur fou Luc-André et son assistante Myriam sont toujours victimes d'un empoisonnement alimentaire plus que suspect! :o| Il faudra considérer de recommander à vos gens de ne pas trop s'empiffrer lors du prochain conseil (par contre, l'alcool est toujours le bienvenu!)


Au plaisir de vous servir à nouveau,

Avec dévouement éternel,


Yan Helsing
comte de Bloom

2 commentaires:

Nelbo a dit...

Au lieu d'insulter sa télé

Le ravin des écorchés, la vallée des damnés... le Guide noir du tourisme (Éditions du Cafard) en parle avec poétiques contorsions: "Tout en tons de gris, des habitants si chaleureux qu'un infrarouge ne broncherait pas à leur venue. Une destination de l'avenir, lorsque tout aura été vu, usé, élimé et dévasté, ce trou ressurgira de son néant natal
comme une boursoufflure dans un paysage tranquille."
Alors on se décide et on se met en route. La destination finale : Lorsque les adresses se comptent par milliers et la gastronomie locale rappelle les bonnes années de l'URSS, tout à l'honneur de leur dominateur qui n'en bouffe même pas. On laisse la foi et l'espoir à d'autres et débarque veaux, vaches et brebis en guise d'offrandes à un dieu qui doit s'en retourner dans sa tombe.

Anonyme a dit...

Une soirée forte en émotions, les joueurs étaient tous en feu! Quel plaisir de se retrouver ainsi: un gros MERCI a Val et Fred pour l'organisation de ces soirées, elles sont toujours bien plaisantes!
lisa
ps. Fred, je me propose pour etre l'animatrice la prochaine fois, question que tu nous démontre ton grand talent de "persuateur"!